Discrète, Véronique Godderis récupère petit à petit les objets métalliques inutilisés. Elle les soude ensuite entre eux pour réaliser ses oeuvres. Ces objets abandonnés reprennent vie. Des pinces, des fourches, des faucilles deviennent des crabes, des coqs, de funambules. L'objet devient une oeuvre d'art faite pour traverser le temps. Il contient la petite histoire de tous ces objets mais aussi un petit bout de la personnalité de Véronique qui s'égrenne dans chaque oeuvre.