Sylvie Poupe aime peindre des bulles au dessus des scènes de la vie quotidienne.

C’est l’histoire d’un goût prononcé pour le graphisme.
J’interprète des scènes d’intérieurs en lien avec des paysages réinventés et parfois, des personnages évanescents.
Influencée par l’Art japonais et le mouvement du Bauhaus, j’affectionne particulièrement les lieux avec une forte présence architecturale qui s’articulent avec la nature.
Dans l’oeuvre, je suis à la recherche d’un équilibre de la composition et une quête de l’harmonie graphique et poétique. Cet objectif atteint, il m’est alors possible de penser que le tableau est achevé.

Elle habite Cachan (94).