Je consigne ici quelques constats techniques pour améliorer les cuissons raku. Ces constats ont été faits par moi ou par d'autres céramistes parmi mes connaissances.

Les défauts

J'ai des cloques sur mon raku

La température finale du four était trop basse. Il faut que la température atteigne 950°C partout dans le four. 940°C, ce n'est pas suffisant. Je peux recuire ma pièce en raku (sans remettre d'émail supplémentaire) et cela devrait résoudre le problème.

J'ai des traces marrons sur mon raku

Ne pas polir les pièces avec des objets en métal car cela produit des traces après la cuisson raku.

J'ai des points noirs sur mes raku et pas de craquelures

Eviter de poncer les pièces. Il faut les polir le plus possible au stade du cuir mais pas les poncer une fois les pièces séches car cela fait ressortir les grains de chamotte au détriment des craquelures.

Mes rakus ne sont pas blancs mais jaunâtres

Le four à Raku est monté trop vite en température. Il ne faut pas que des flammes sortent par la cheminée. Diminuer l'arrivée de gaz pour allonger la durée de cuisson et ne pas voir de flammes sortir de la cheminée.

J'ai des traces grises comme si l'émail n'était pas assez épais

Vous avez certainement mis une couche trop faible d'émail. Mettre votre pièce dans un four de cuisine à 100°C. A cette température, sans vous brûler, remettre un peu d'émail sur les endroits où il n'y avait pas assez d'émail et refaite votre cuisson raku. La pièce devrait ressortir correcte. Je n'ai pas essayé moi-même.

Sous-catégories

Lieux où il est possible d'apprendre la sculpture