Christian Pinault à un atelier à Ploër-sur-Rance (35) appelé l'artmateur.

Arpenteur de grèves, je glane sur l’estran les vestiges que la mer a déposés : débris d’épaves, bois tortueux sculptés par le ressac, simples planches mais riches de toutes les strates de couleurs écaillées, galets, pièces de métal patinées par le temps...

Les hasards de la découverte sont mes ingrédients de base.

Tous ces matériaux collectés, fragments de mémoire, viennent nourrir mon imaginaire.

Leur mariage avec la terre donne naissance à des objets-sculptures qui seront “reliquaire”, “ex-voto”, “balises”, “tours à feu”, “mégalithes”.